Article d’Alter1fo sur les actions du collectif

Réunion d’information le 4 novembre à la Mairie
Lettres de refus (exemples à télécharger), sommation par huissier et protection du compteur

Article d’Alter1fo (le Magazine citoyen rennais) sur le Collectif

[28 Octobre 2016] – Un jour, une photo… Linky : « On remet les compteurs à zéro »

28/10/2016 – Chartres de Bretagne

La loi de transition énergétique publiée en août 2015 instaure le déploiement de millions de nouveaux compteurs électriques dits « Linky » à travers toute la France mais la fronde s’organise. De nombreux collectifs se créent comme à Pontivy ou ici à Chartres-de-Bretagne pour protester contre leur installation.La principale crainte suscitée par ces compteurs est son éventuel impact sur la santé des habitant-e-s  à cause des ondes électromagnétiques, diffusées via le système de communication par Courant Porteur en Ligne (CPL). Le collectif s’interroge également sur l’utilisation des données personnelles récoltées, ou bien encore sur les risques d’une hausse de la facture. Une réunion d’information sera organisée le 04 Novembre à 20h00, salle Victor Basch à CDB.

L’installation de ces compteurs sur le territoire rennais débutera dès Janvier 2017.

Réunion d’information sur le Linky

ALERTE, Feedback à commencé les installations
Lettres de refus (exemples à télécharger), sommation par huissier et protection du compteur

REUNION D’INFORMATION SUR LE LINKY, VENDREDI 4 NOVEMBRE A 20H00 !
Après divers échanges avec la Mairie ces derniers jours, le Maire de Chartres de Bretagne nous a prêté une salle pour une réunion d’information. L’action du Maire a été déterminante pour obtenir cette salle, nous l’en remercions.

La réunion d’information aura lieu le vendredi 4 novembre à 20H00 à la salle Victor Basch (capacité de 120 places), située sous la Mairie. Cette réunion d’information sera l’occasion de présenter le compteur Linky et les autres compteurs communicants, qui arriveront dans les semaines ou mois prochains (gaz et eau), et sera suivie d’un débat questions / réponses avec les Chartrains (les non Chartrains sont également les bienvenus).

salle-basch

Les principaux points abordés seront :

  • les dangers pour la santé
  • le respect de la vie privée
  • les augmentations des factures et des abonnements
  • l’empreinte écologique
  • le piratage et les black-out
  • les risques d’incendies
  • les suppressions d’emploi

Merci de venir nombreux et nombreuses à cette réunion qui nous le pensons, devrait vous apporter de nombreux éclaircissements sur les compteurs Linky. Nos différentes actions d’informations sur la commune de Chartres de Bretagne depuis quelques semaines, nous ont montré que les Chartrains n’étaient, dans leur grande majorité, pas informés sur les risques potentiels.

Le Collectif Chartres de Bretagne

stop-linky-fin-darticle

ALERTE ! Feedback a commencé les installations de Linky sur Chartres de Bretagne

Réunion d’information le 4 novembre à la Mairie
Lettres de refus (exemples à télécharger), sommation par huissier et protection du compteur

ALERTE !
Nous avons pu constater la présence d’au moins deux véhicules de la société Feedback sur la commune de Chartres de Bretagne ce jour. Le premier a été vu Avenue de la Chaussairie et le second rue de Calarasi (voir photos ci-dessous).

feedback-02

feedback-04

Enedis et la Mairie avaient annoncé un début de déploiement des compteurs à partir de novembre, visiblement Feedback intervient avant cette date, et d’après les informations que nous avons pu avoir, plusieurs habitants nous ont indiqué qu’ils avaient eu le compteur depuis au moins deux semaines pour certains !!!!

Une autre information importante, il semble que Feedback devrait employer au moins 4 véhicules samedi prochain (29/10) pour accélérer le rythme des installations.

Nous avons eu un contact direct avec l’installateur de l’avenue de la Chaussairie. Ce matin, à 8H30 (27/10), il était en train d’installer un compteur sans avoir préalablement sonné chez les gens pour les prévenir de son méfait, il a coupé le courant et à commencé sa « salle besogne ». Interpellée par nos soins, cette personne visiblement très agressive a aussitôt rétorqué que les compteurs ne nous appartenaient pas et qu’il se fichait totalement de l’éventuel refus des habitants. Il installerait quoi qu’il arrive les compteurs, même s’ils étaient protégés par un cadenas soit en le coupant lui même, soit en faisant appel à Enedis pour le faire couper !
Les propriétaires de la maison concernée semblaient être en congés, ils auront une « belle surprise » en revenant !

Précision, ce Monsieur est payé à la pièce et s’est empressé de terminer son « boulot » pour aller commencer l’installation suivante. Rien ne semblait pouvoir l’arrêter, il était presque prêt à en venir aux mains !
N’oublions pas qu’une installation trop rapide signifie moins de professionnalisme et donc moins de garanties pour une installation correcte. Enedis recommande, afin d’éviter les incendies, un serrage des têtes du Linky à une valeur de 5 Nm (Newton mètre). Est-ce que dans la précipitation de cette installation rapide, cette valeur a été respectée ?
Un autre installateur, au comportement totalement opposé au premier, nous a gentiment indiqué que si des personnes étaient présentes au moment de son intervention et qu’elles refusaient la pose du compteur Linky, il en tiendrait compte. En revanche, si personne n’est présent et donc s’oppose à l’installation du compteur, et même si une copie du recommandé refusant le Linky est collée sur le compteur, l’installateur nous a indiqué qu’il effectuerait la pose !

Pour information, voici un article de la Dépêche du Midi, daté de ce matin (27/10/2016), évoquant le cas de deux compteurs Linky ayant brûlé suite à un branchement défectueux. Il ne semble pas que des incendies se soient déclarés dans ces cas précis, mais cela aurait pû se produire. Il est à noter également que l’alerte anti-incendie par détection des surchauffes n’a pas fonctionné dans ces deux cas.

la-depeche

Voici un beau compteur Linky tout neuf, enfin … presque tout neuf.
blog-linky-crame-768x576
Ces deux cas ne sont pas exceptions, les incendies de Linky surviennent régulièrement et cela entraine parfois un incendie général de l’habitation.

 

stop-linky-fin-darticle

Le maire de Chartres de Bretagne joue-t-il la montre ?

Le collectif Chartres de Bretagne
Lettres de refus (exemples à télécharger), sommation par huissier et protection du compteur

Le Maire de Chartres a été informé dès jeudi 20 octobre que le Collectif allait lui proposer des dates pour une réunion d’information sur la commune. Samedi, un courrier était déposé en mairie et un recommandé était envoyé pour officialiser la demande. Mardi 25 octobre, nous avons contacté la Mairie à plusieurs reprises, mais aucune nouvelle du Maire de Chartres de Bretagne pour le moment.
La Mairie jouerait la montre, qu’elle ne s’y prendrait pas autrement !

Les compteurs Linky vont arriver très rapidement sur la commune, de nombreuses personnes nous indiquent que les rendez-vous pour la pose ont été pris à la demande de l’installateur Feedback.

A ce jour, plus de 270 communes en France ont pris position sur les compteurs communicants, soit par un moratoire, soit par une interdiction d’installation. Le Maire n’a, pour le moment, pas encore mis à l’ordre du jour du prochain Conseil Municipal (lundi 7 novembre) les éventuels moratoire ou interdiction.

Doit-on comprendre que la santé, le respect de la vie privée et les hausses de tarifs des abonnements et consommations des Chartrains ne sont pas la préoccupation première du Maire de Chartres de Bretagne, Monsieur Bonnin, et que les profits des sociétés privées priment sur l’intérêt collectif et le bien commun ?


Source photo : http://www.ille-et-vilaine.fr/fr/content/philippe-bonnin-0

stop-linky-fin-darticle

Manifestation anti-Linky sur Chartres de Bretagne (24/10/2016 et 25/10/2016)

Le collectif Chartres de Bretagne

Lundi 24 octobre, Enedis tenait une permanence à la Mairie de Chartres de Bretagne pour informer désinformer les Chartrains. Heureusement, le Collectif Chartres de Bretagne était également présent devant la Mairie et ré-informait les citoyens.

2016-10-24-chartres-de-bretagne-02

2016-10-24-chartres-de-bretagne-01

Pour information, une personne électrosensible s’est présentée devant les représentants d’Enedis, qui lui ont répondu que son problème était purement psychosomatique !

Le Collectif Chartres de Bretagne a renouvelé ses campagnes d’information de la population en fin d’après-midi les 24 et le 25 octobre.

stop-linky-fin-darticle

Voir les photos des campagnes d’information

Manifestation anti-Linky sur Chartres de Bretagne et Laillé (22/10/2016)

Le collectif Chartres de Bretagne

Ce soir, le Super Loto qui était organisé à la Halle de la Conterie par le comité des fêtes de Chartres de Bretagne, a été une nouvelle occasion d’aller à la rencontre des Chartrains pour les informer sur le compteur communicant Linky.

Des Chartrains qui ont repéré nos banderoles depuis la route départementale qui longe la piscine se sont même déplacés pour obtenir de l’information. Plusieurs d’entre eux, ne connaissant pas le Linky, étaient intrigués par les messages figurant sur les banderoles qu’ils voyaient depuis plusieurs soirs à l’entrée de Chartres de Bretagne. Ils ont pris le temps d’écouter les nombreux arguments contre l’installation du Linky et ont pu signer la pétition.

2016-10-22-chartres-de-bretagne-05

Le Collectif de Laillé, n’est pas en reste, il s’est rendu au marché Bio de Laillé ce matin et a également pu informer les Lailléens.
Si vous souhaitez signer la pétition du Collectif de Laillé, il suffit de cliquer sur ce lien.

Pétition du Collectif de Laillé

stop-linky-fin-darticle

Voir les photos de la Conterie et du marché de Laillé

Le Collectif demande au Maire de Chartres de Bretagne de prendre un moratoire sur les compteurs communicants

Le collectif Chartres de Bretagne

Le Collectif adresse aujourd’hui, samedi 22 octobre 2016, un courrier demandant au Maire de Chartres de Bretagne, de mettre à l’ordre du jour du prochain Conseil Municipal (lundi 7 novembre 2016), la question d’un moratoire sur les compteurs communicants (dont le Linky) comme cela a été fait dans de nombreuses communes françaises.

Nous demandons par ailleurs, du fait que les déploiements ont commencé, que la municipalité officialise, pour les habitants qui le souhaitent, le droit de refuser la pose du compteur Linky dans leur logement.

En effet, il n’est pas envisageable qu’une commune ne prenne pas position sur une question aussi importante. Rappelons que la santé des citoyens, le respect de leur vie privé, les augmentations des factures et des abonnements, la question de l’emploi, entre autres, sont directement concernés.

Nous demandons également si des mesures spécifiques ont été prises pour les bâtiments publics accueillant de jeunes enfants comme le prévoit la loi Abeille. En effet, le principe de précaution requis de par la loi Abeille doit s’appliquer en attendant l’assurance de l’innocuité du déploiement de ces compteurs.

stop-linky-fin-darticle

Manifestation anti-Linky sur Chartres de Bretagne (20/10/2016 et 21/10/2016)

Le collectif Chartres de Bretagne

Jeudi dernier, nous avons profité du marché de Chartres de Bretagne pour réaliser une nouvelle séance d’information aux Chartrains. Ces derniers, majoritairement peu informés sur les compteurs communicants (dont le Linky fait parti), ont été réceptifs aux informations que l’on a pu leur fournir et ont pu signer la pétition anti-Linky.

2016-10-21-chartres-de-bretagne-06

Voir les autres photos en fin d’article.

Nous avons également mené une « campagne d’affichage » avec les banderoles sur les ronds points d’accès à la commune de Chartres de Bretagne (Rond point de Croix aux Potiers près de Carrefour Market et rond point de l’Europe près du collège). De nombreux passants sont venus à notre rencontre afin de discuter et de s’informer sur le sujet. Des automobilistes se sont même arrêtés sur les parkings proches pour prendre connaissance des raisons de nos actions et signer la pétition papier.

Nous avons renouvelé cette action vendredi soir au rond point de l’Europe, de nombreux Chartrains mais pas seulement, sont encore venus à notre rencontre. Le mouvement d’information prend de l’ampleur.

Nous avons eu écho, que notre campagne d’affichage anti-Linky porte ses fruits puisque des habitants de communes éloignées de plusieurs dizaines de kilomètres de Chartres de Bretagne prennent contact avec nous, soit en ayant directement vu nos affichages lors d’un passage à Chartres de Bretagne, soit ayant été informés par des amis ou connaissances. Aux heures de pointes, ce sont entre 50 et 100 véhicules par minute qui circulent sur ces deux ronds points, ce qui fait que plusieurs milliers de voitures, camions, motos, scooters ou bus ont pu voir les banderoles anti-Linky lors de notre présence (deux heures chaque soir).

D’autres collectifs se forment dans les communes de la région afin de lutter contre les compteurs communicants.

Une information intéressante qui nous a été fournie par une personne ayant signé la pétition, est le fait que la Poste de Chartres de Bretagne voit passer beaucoup de lettres recommandées destinées à Enedis et au SDE35. Cela signifie que le nombre de refus augmente continuellement.

Nous remercions les Chartrains et non Chartrains qui viennent à notre rencontre, prennent le temps d’écouter et signer la pétition, et nous remercions chaleureusement tous les membres du Collectif qui passent beaucoup de temps pour mener à bien cette campagne d’information (ou de réinformation).

 

Voir les photos du marché

Les « promesses » du Maire de Chartres de Bretagne

Le collectif Chartres de Bretagne

2016-10-17-chartres-de-bretagne-02

Le Collectif a rencontré le Maire de Chartres de Bretagne ainsi que le 1er adjoint jeudi dernier (13 octobre 2016).
A la suite de cet entretien, le Maire avait promis de reprendre contact avec nous, aujourd’hui, mercredi 19 octobre, quant à l’éventualité de fournir une salle sur Chartres de Bretagne et de faire une communication dans Chartres Hebdo pour annoncer une réunion d’information sur les compteurs communicants et particulièrement sur le Linky.
Pour information, il faut savoir que Monsieur Miclard, le 1er ajoint du Maire, travaillait précédemment chez … eRDF (désormais appelé Enedis). Y voir un conflit d’intérêt ne serait que pure fiction !

Le Maire de Chartres de Bretagne a finalement pris contact avec nous à … 21H00. Nous n’avons pris connaissance de son message que ce matin (20 octobre). Nous nous attendions au fait que la Mairie joue la montre et attende que l’orage passe. Les intérêts politiques, passent avant les intérêts des chartrains.

Quelles sont les propositions du Maire ?

  • Nous fournir une permanence à la Mairie afin de faire de l’information aux citoyens, il nous demande de lui fournir des dates afin qu’il puisse communiquer ces dernières dans Chartres Hebdo.
  • Il propose éventuellement, même si nous ne sommes pas une association, de prêter une salle afin de faire une réunion à plus large échelle auprès des citoyens.

Autre point, Monsieur le Maire, nous indique qu’il a pris contact avec Michel Penhouët, Maire de Saint-Lunaire (35), et que ce dernier lui aurait indiqué qu’il n’avait pas pris de moratoire contre l’installation des compteurs Linky, mais qu’il n’y avait simplement qu’un accord avec Enedis afin que la société n’installe pas les compteurs chez les gens qui refusent.

Précision importante, le Maire de Chartres de Bretagne, Monsieur Bonnin, indique que la position de la commune de Chartres est la même que celle de Saint-Lunaire, à savoir qu’il n’y a pas matière à intervenir chez les gens qui refusent le compteur (dans l’attente d’informations complémentaires sur le Linky).

Nous demandons à la Commune d’informer les administrés sur ce point crucial.

C’est la situation identique en ce qui nous concerne à Chartres, c’est-à-dire qu’il n’y a pas matière à intervenir chez les personnes refusant le compteur Linky, dans l’attente d’informations complémentaires.

Revenons sur les propos du Maire de Chartres de Bretagne indiquant qu’il n’y avait pas de moratoire à Saint-Lunaire.

Ce qui est étonnant, c’est que nous avons pris contact avec la Mairie de Saint-Lunaire il y a plusieurs semaines, et ce n’est pas ce que l’on nous a dit. Jugez par vous même avec le document officiel du Conseil Municipal de Saint-Lunaire.

saint-lunaire-1

saint-lunaire-2

Le Procès Verbal de Saint-Lunaire relatif au moratoire

Il y a bel et bien un moratoire à Saint-Lunaire, contrairement à ce que dit Monsieur Bonnin maire de Chartres de Bretagne.

L’adjoint au Maire de Saint-Lunaire nous a expliqué que suite à l’inquiétude des habitants, la Mairie avait décidé de prendre cette décision de moratoire dans l’attente d’informations complémentaires sur les problèmes potentiels sur la santé liés aux émissions de radiofréquences par le compteur Linky. Suite à ce moratoire, Enedis et la société chargée de la pose des compteurs ont doublé le nombre de véhicules pour installer les compteurs et allaient en priorité chez les personnes qui refusaient. Peut-être que la Mairie de Chartres de Bretagne cautionne ces méthodes de voyous, en ce qui nous concerne, nous les dénonçons.

Le Maire de Saint-Lunaire à alors convoqué, Ivan Saillard, Directeur Départemental d’Enedis, et a réussi à obtenir que les compteurs ne soient pas posés chez les personnes qui refusaient le Linky. Cela a, quand même été respecté par Enedis. Une cinquantaine de foyers se sont opposés et n’ont pas eu le compteur Linky.

Cela signifie que la Mairie de Chartres devrait prendre une décision identique et convoquer Enedis à ce sujet.

 

Le Collectif

 

stop-linky-fin-darticle

 

 

 

Manifestation anti-Linky sur Chartres de Bretagne

Le collectif Chartres de Bretagne

Le Collectif Chartres de Bretagne a manifesté, ce soir (19 octobre 2016), contre le compteur Linky. Des banderoles de 6 mètres ont été installées au rond point de l’Europe ainsi qu’au rond point de la Croix aux Potiers.

Voici quelques photos et vidéos de la manifestation de ce soir.

Plusieurs centaines de véhicules sont passés devant les banderoles situées dans les deux rond-points. Certains automobilistes, interpellés par l’affichage, se sont arrêtés plus loin et sont venus prendre des informations auprès des membres du Collectif.

2016-10-19-chartres-de-bretagne-03

stop-linky-fin-darticle

Voir les photos et videos